Nouveautés

    Nouveautés par catégorie

    Top 10 des recherches

    Découvertes

    Passeurs de mémoire

     

    L'histoire de ta région te passionne.

    Viens nous rejoindre tous les mercredis après-midi à la médiathèque.

    Maison des Projets de Lens

    Rue Georges Bernanos - 62300 LENS:

    Tel: 03 21 69 82 00

     Entrée libre, de 9h à 17h sans interruption du lundi au vendredi.

    La Maison des Projets, située au pied du Louvre Lens, est un lieu dédié aux projets portés par la Région et aux dynamiques qu’elle soutient, oscillant entre le local, le régional et l’universel, entre l’individuel et le collectif.

    Documents en relation à l'animation "Mon grand père était mineur"

    Fille de mineur...

    par Langlet, Lucien
    Ce recueil contient 5 nouvelles : "Mes grands-mères". Il n'est pas toujours facile, pour une femme, de porter le titre de grand-mère, jusque là détenu par ses aïeules ! L'auteur explique pourquoi et cette réflexion l'amène à parler de ses deux grands-mères, Berthe et Marianne, qui ont énormément compté pour elle. "Mes parents". S'il est vrai que la mine offre à ses ouvriers de nombreux avantages, il ne faut pas oublier qu'elle exige d'eux en retour, un lourd tribut : des vies humaines, fauchées prématurément par la silicose, perdues lors des catastrophes minières. C'est une vie dangereuse que les Gueules Noires partagent avec leurs compagnes courageuses et dévouées, toujours à leur côtés. "Mes beaux parents". Le destin a-t-il choisi Mireille, Marie en Provençal, pour mesurer la résistance humaine face aux malheurs ? Peut-être ! Comment, marquée par la guerre, Mireille a-t-elle eu assez de volonté pour affronter le mauvais sort qui la frappait ? "La Maison au Touquet". La petite fille rêve du Touquet où elle serait riche et propriétaire d'une belle villa.. Bien plus tard, arrivée à l'âge de la retraite, avec son mari, elle achète une maison au Touquet. Mais cette maison leur réserve bien des surprises... "Rouge sang" Un univers fantastique : rêve ou réalité ?

    Histoire des mines du Nord et du Pas-de-Calais (02) : Histoire des mines du Nord et du Pas de Calais : de 1946-1992

    par Dubois, Guy
    "Vous avez tous du charbon collé à votre peau ou dans vos poumons, vous avez tous laissé un peu de votre santé, ou votre vie, pour la prospérité du pays et le bien-être des autres. A vous tous, par ce livre, nous vous rendons hommage, pour que les générations futures se souviennent encore longtemps de l'oeuvre que vous avez accomplie." Guy Dubois

    Le Florilège des auteurs et poètes de la francophonie 2011 : anthologie internationale de la Poésie contemporaine

    Le Silence parle ma langue

    par DUBOIS, Jean-Claude

    Mineur de Fond : fosse de Lens, soixante ans de combat et de solidarité

    par Viseux, Augustin
    Augustin Viseux, né en 1909, est une de ces gueules noires qui ont contribué, dès l'aube du XIXè siècle, à établir la France grande puissance industrielle. Issu d'une famille de mineurs, du sud de Lille (près de Lensâ, Augustin Viseux travaille dès l'âge de quinze ans sur le carreau de la mine.Galibot, poussant la berline de charbon, ou guidant le cheval dans les couloirs de la mine, manoeuvre, bowetteur, hercheur, piqueur en veine, chef de chantier, porion, ce jaurésien de tradition s'élève, par une étude forcenée, au grade d'ingénieur principal. Il nous fait vivre les grandes luttes ouvrières qui culminent au Front populaire, la résistance des mineurs durant l'occupation allemande et, après la libération, la défense des charbonnages de France, propriété de l'Etat.Figure emblèmatique de tout le bassin houiller, Augustin Viseux vient d'être nommé commandeur de la Légion d'honneur. Mineur de fond est un livre du peuple qui se voudrait une suite à Germinal et surtout un témoignage de solidarité avec tous ses camarades.)

    Les Enfants de la mine

    par Grégoire, Fabian
    Vers le milieu du XIXè siècle, les besoins de charbon sont grands, en France et dans le monde. Le charbon est devenu la principale source d'énergie, c'est lui qui permet l'essor de l'industrie et des transports. Des hommes - les mineurs - descendent chaque jour à plusieurs centaines de mètres sous terre pour extraire leur précieuse houille. Des hommes, mais aussi de jeunes garçons, qui quittent l'école dès l'âge de 10 ans pour effectuer ce travail harassant, nocif et périlleux...

    Les Mines de Liévin à la fin du XIXè siècle: renseignements (1874 - 1885â, les accidents de travail aux mines de Liévin (1878 - 1884â, conférences techniques, cahier de l'ingénieur principal Desailly (1883 - 1899â

    par Ghienne, Bernard
    Une foule de renseignements sur la vie des mineurs et l'extraction du charbon à Liévin. A noter un chapitre sur le site du 11/19 de Loos-en-Gohelle.

    Mineur de fond

    par Viseux, Augustin
    La guerre de 1914 et la destruction de Lens, l'exode, la guerre de 1940 et la Résistance, les bombardements, les grèves, la mort de ses enfants, les coups de grisou, la silicose... C'est toute l'histoire de la mine qui est retracée ici.

    Mélaine

    par Berteloot, René
    C'est à la pore de "La Triboulette" que Mélaine reconnut un jour son père, pour la première fois, parmi ceux qui venaient de boire. L'enfant eut alors un mouvement de peur ; et peut-être de honte : "Hilaire sortait de la Triboulette" en se passant la langue sur les lèvres encore blondes d'un ourlet de mousses..." Une partie du décor est planté.

    Une Vie toute neuve

    par QUINT, Michel
    Jeune fille originaire de Lorraine, Aurélie Conte relate dans son journal les premiers jours d'une nouvelle vie qui commence pour elle dans le Nord de la France. Dans quelques semaines, elle entamera des études à l'école des mines de Douai en vue de devenir ingénieure en énergétique. Ses parents enseignants viennent d'être mutés à Lens et l'ont envoyée en éclaireuse rechercher une nouvelle maison pour sa famille.
    Commémoration de la bataille de Loos
    Commémoration de la bataille de Loos

    Mon grand-père était mineur

    Commémoration de la bataille de Loos
    Commémoration de la bataille de Loos

    À consulter également


    Malvoyant
    Thème par défaut

    Horaires

    Lundi Fermé
    Mardi 9h30-12h00 14h00-18h00
    Mercredi 9h30-12h00 14h00-18h00
    Jeudi 9h30-12h00 14h00-18h00
    Vendredi 9h30-12h00 14h00-18h00
    Samedi 9h30-12h00 13h30-17h00